Email : infos@cnl-cancer.com Tél : +237 677 701 124

Friday, 10 July 2020

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN

MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

COMITÉ NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE CANCER

 

C CNLCA

Mot du Secrétaire Permanent

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Le cancer est un problème majeur dans les pays en développement, y compris le Cameroun. Hier, cette condition était considérée comme l'apanage des pays développés. Nous savons maintenant que plus de 50% de tous les malades atteint de cancers surviennent dans les trois quarts de la population mondiale vivant dans les pays en développement. Pourtant, les pays du tiers monde ne reçoivent que 5% des ressources investies dans la lutte contre le cancer. On estime également que d'ici 2015, environ 65% de tous les malades atteints de cancers se rencontreront dans les pays en développement (OMS, 1992)

Cette augmentation alarmante de l'incidence du cancer est à la fois apparente et réelle. Apparent parce que les pays en développement adoptent progressivement l'infrastructure et l'expertise nécessaires pour diagnostiquer cette maladie. Rangs réels en raison d'un changement dans le mode de vie des communautés: pollution environnementale, tabagisme, mode de vie occidental (alimentation et alcool), etc. La lutte contre les maladies infectieuses par l'utilisation d'antibiotiques et la mise en place de programmes de vaccination passe par l'amélioration de la vie . Depuis l'accession du Cameroun à l'indépendance, l'espérance de vie des Camerounais, hommes et femmes, a augmenté d'environ 10 ans. Plus de gens viennent maintenant au groupe d'âge appelé «gamme d'âge de cancer» pour la plupart des tumeurs malignes. Cette situation a été aggravée la dernière décennie de cancers liés au VIH / SIDA.

 

Pour lutter efficacement contre le cancer, un programme bien défini et mené devient indispensable. Le programme national comprend les éléments suivants: prévention primaire, dépistage, soins, soins palliatifs, suivi et évaluation et recherche.

Les cinq (5) principales étapes requises pour l'établissement d'un plan d'action viable sont:

- Évaluation de l'ampleur du problème (incidence et prévalence, etc.);

- Fixer des objectifs quantifiables pour la lutte contre le cancer;

- Développer des stratégies viables;

- Choix des actions prioritaires.

- Mise en place de mécanismes de suivi et d'évaluation.

 

Le Comité national de lutte contre le cancer (CNLCa) est l'organe responsable de la mise en œuvre de ce programme. Il définit les objectifs, fixe les priorités, adopte les stratégies à adopter et coordonne les activités.

Pr. DOH Anderson, secrétaire permanent de la CNLCA

Actualités

Newsletters

Veuillez remplir les champs pour recevoir de nos nouvelles et offres

Powered by JS Network Solutions